fbpx
Sélectionner une page

Entretien avec Nicolas, créateur de La Loka

Comment est née l’idée de créer la Loka?

Après une dizaine d’années dans un domaine totalement différent, j’ai entamé une reconversion professionnelle.

Je savais que je voulais faire quelque chose avec mes mains qui ait du sens. Qui corresponde à mes valeurs.

Le grand père de ma femme était cordonnier, et lorsque je suis entré dans cet atelier abandonné depuis de nombreuses années, j’ai eu comme une révélation.

Je me suis alors rapproché de plusieurs cordonniers de la région afin de passer du temps avec eux et appréhender réellement le travail.

J’ai rencontré alors des passionnés, qui redonnaient vie aux chaussures. Là ,ou beaucoup jettent, eux réparent et leurs donnent une seconde vie.

Réparer au lieu de jeter.

Pendant la formation, j’ai découvert que le métier de cordonnier regroupait une multitude de domaines différents tels que la couture, la peinture, la teinture, le collage, le ponçage etc…J’ai commencé alors à réparer beaucoup de chaussures et notamment des sandales.

La plus part du temps il s’agissait de sandales de mauvaises qualités. Souvent plusieurs paires de couleurs différentes pour une même personne . Je me suis également aperçu qu’elles ne pouvaient pas les porter plus d’une journée car peu confortable.

L’idée m’est donc venue de créer une sandale de qualité, confortable, avec bride interchangeable (pour varier les couleurs), et qui s’ajusterait au pied.

L’idée était là. J’ai alors cherché un moyen de la réaliser. La phase de développement à duré pendant plus d’un an jusqu’à trouver la bonne version.

 Quelles sont les particularités de ces sandales?

La bride (bleue sur la photo ci-dessus) peut complètement s’enlever, elle passe dans un intercalaire liège, ce qui permet à la cliente de garder la semelle dans laquelle elle se sent bien, et de changer de couleur suivant ses envies, grâce à nos collections de brides.

De plus, ce principe permet d’ajuster la bride à son pied, qu’il soit fort ou fin, et de rendre la sandale solidaire du pied et la cheville, pour un confort et un maintient très agréable.

De plus, nous sommes sur une semelle 100% naturelle, (cuir au tannage végétal, liège, caoutchouc naturel). En plus de l’aspect éthique, les propriétés anatomiques exceptionnelles de ces matières offrent un confort incomparable.

Cordonnier de formation, je voulais que la sandale soit également 100% réparable. Contribuer à une consommation raisonnée était une de nos volontés à la création du produit.

Une autre volonté était de penser une chaussure fabriquée localement. Nous sommes persuadés que la production locale à de nombreuses vertues, notamment sur le plan écologique.